conseil licenciement

Lors d'un licenciement l'employeur propose parfois une négociation pour éviter le conseil de prud'hommes et les frais d'avocat, cette rupture amiable du contrat de travail est souvent à privilégier car elle permet d'obtenir rapidement une indemnité de licenciement et l'employeur s'y retrouve car il est exonéré de certaines charges contrairement à une condamnation de dommages et intérêts par les conseils de prud'hommes.


Néanmoins, il ne faut pas accepter n'importe quelle somme proposée par son employeur, la somme proposée peut constituer une première étape dans la négociation .


Pour savoir à quel montant vous pouvez prétendre il vaut mieux demander l' avis d'un avocat spécialisé en droit du travail quitte  à payer une consultation d'une heure facturée le plus souvent entre 100 et 200 euros. Cet investissement vous permettra d' avoir une estimation des indemnités de licenciement auxquelles vous pouvez raisonnablement prétendre en fonction de votre salaire et de votre ancienneté.

Une fois que vous aurez l'avis d'un expert , vous pourrez faire le choix en connaissance de cause :
  1. accepter tel ou tel montant pour une rupture conventionnelle du contrat de travail .

  2.  poursuivre votre employeur devant le conseil de prud'hommes.

Enfin, il faut garder à l'esprit qu'un licenciement peut être contesté et que vous pouvez gagner des sommes importantes devant le conseil de prud'hommes mais en dehors de l'aspect juridique, il ne faut pas négliger votre situation personnelle . L'avantage d'une rupture amiable du contrat de travail consiste à éviter les délais des conseils de prud'hommes (très longs) et de passer à autre chose sur le plan personnel, notamment pour commencer sereinement un autre travail.

De Prud